Historique, Policier

Simon Montefiore – Le Cercle Pouchkine

9782266255370

Le Cercle Pouchkine – Simon Montefiore
Editions POCKET
Roman historique – policier
Parution  le 05 Juin 2014
413 pages

NOTE : 18/20

 

Moscou, 1945. Tandis que Staline et ses courtisans célèbrent leur victoire sur Hitler, des coups de feu retentissent. Sur un pont proche du Kremlin gisent les corps de deux adolescents, un garçon et une fille. Meurtre passionnel ? Suicide ? Et s’il s’agissait d’un complot contre l’État ? Car un carnet a été retrouvé sur l’une des victimes. À l’intérieur, les fondements d’un parti romantique créé par les membres du Cercle Pouchkine, quelques lycéens amateurs de littérature. Emportés dans la tourmente d’une chasse aux sorcières menée par Staline lui-même, Sérafima, Andreï et leurs camarades signataires du Cercle sont un à un convoqués à la Loubianka, la pire des prisons moscovites, et forcés de témoigner contre leurs amis, mais aussi contre leurs parents, tous des proches du régime. Secrets de famille, histoires d’amour interdites… Dans un monde dominé par la peur, la moindre parole imprudente a des conséquences fatales.

Le Cercle Pouchkine est un roman qui met l’accent sur la paranoïa de Staline à la fin de sa vie et sur sa façon de diriger l’URSS. Les personnages principaux, enfants et hauts dirigeants, sont emportés dans un tourbillon meurtrier dans lequel leur seul échappatoire est la trahison.

Au travers des 413 pages qui constituent l’oeuvre de Simon Montefiore, le lecteur découvre le quotidien des Russes à la fin de la Seconde Guerre mondiale, leur dévouement aveugle et incompréhensible pour Staline et son régime bolchevique. Mais ce n’est pas tout. Le Cercle Pouchkine pousse les portes de la Loubianka, la prison la plus sanguinaire de Russie. Interrogatoires, pression et torture vont devenir le quotidien des nombreux protagonistes de cette histoire passionnante mélangeant fiction et faits historiques.

La plume de Simon Montefiore est fluide. Si les descriptions sont riches, elles ne sont pas lourdes. Chaque personnage est travaillé en profondeur, ce qui en fait un roman très riche en suspens et en rebondissements. Les émotions de chacun sont parfaitement dépeintes, tout comme les scènes de violences qui pourraient déranger. Les questions se bousculent au fil des pages et chacune trouve une réponse à la fin du roman. L’enquête policière est parfaitement expliquée, le lecteur n’est jamais perdu. L’auteur tient en haleine son lectorat jusqu’à la fin, mêlant intrigues historiques et imaginaires.

Chacun des personnages a un secret qu’il souhaite garder à tout prix. Mais face à la folie de Staline et les coups infligés par les interrogateurs, y parviendront-ils ?

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s