Selden Edwards – L’Incroyable Histoire de Wheeler Burden

Wheeler Burden vit à San Francisco en 1988. Il a donc peu de raisons de se réveiller un beau matin à Vienne en 1897. C’est pourtant ce qui lui arrive, de façon inexplicable. Totalement démuni, il décide d’aller consulter un jeune thérapeute viennois, Sigmund Freud. Tandis que celui-ci réfléchit à son cas, Wheeler fait connaissance avec la ville où Mahler et Klimt révolutionnent leurs arts respectifs. Alors qu’il tombe amoureux d’une jeune Américaine de passage dans la capitale autrichienne, il réalise ce qui est en jeu dans cette curieuse mésaventure : l’incroyable possibilité de changer le destin des siens et, peut-être plus encore, celui de l’humanité tout entière.

L’Incroyable Histoire de Wheeler Burden est un roman riche, peut-être un peu trop. Selden Edwards passe beaucoup de temps à raconter l’enfance de son personnage principal jusqu’au fameux moment où ce dernier se retrouve inexplicablement à Vienne au XIXème siècle. De nombreux passages, qui ne sont pas essentiels à l’histoire, pourraient être raccourcis voir carrément supprimés car au lieu d’enrichir le récit, ils l’alourdissent.

La seconde réserve qui peut être émise sur ce roman me semble être les références artistiques, philosophiques et historiques présentes dans l’histoire de Selden Edwards. Je trouve fantastique de pouvoir lire un roman et enrichir sa culture générale par la même occasion. Cependant, si l’on ne possède pas certaines connaissances, il est difficile de comprendre toute l’histoire et surtout l’enjeu présent dans certaines scènes ou par le biais de certains personnages. Selden Edwards met en parallèle plusieurs moments historiques qui ont participé à la création de notre société telle que nous la connaissons et il serait dommage de passer à côté et de ne pas en comprendre toutes les subtilités.

Ces deux points mis de côté, L’Incroyable Histoire de Wheeler Burden est un roman qui dépeint parfaitement le Vienne de 1890 et qui m’a donné envie de visiter cette jolie ville. La connexion entre les personnages principaux est parfaitement établie au fil des pages et le suspens reste entier jusqu’aux dernier moment. J’ai particulièrement apprécié la place occupée par Freud dans le récit et sa relation avec Wheeler Burden qui s’établit progressivement.

Le plus gros point fort et le coup de maître fait par Selden Edwards est qu’il a parfaitement réussi à introduire des personnages fictifs interférants avec des personnalités historiques au point de devenir les éléments déclencheurs de toute notre Histoire, amenant le lecteur à ce demander où s’arrête la fiction et où commence la réalité.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s