Le Protectorat de l’Ombrelle – Gail Carriger

51mrP+oTkbL._AC_UL320_SR198,320_

Le Protectorat de l’Ombrelle 
Tome 1 : Sans Âme
Par Gail Carriger
Editions LE LIVRE DE POCHE
Parution le 18 Avril 2012
432 pages

17/20

 

 

Miss Alexia Tarabotti doit composer avec quelques contraintes sociales. Primo, elle n’a pas d’âme. Deuxio, elle est toujours célibataire. Tertio, elle vient de se faire grossièrement attaquer par un vampire qui ne lui avait pas été présenté ! Que faire ? Rien de bien, apparemment, car Alexia tue accidentellement le vampire. Lord Maccon beau et compliqué, écossais et loup-garou – est envoyé par la reine Victoria pour enquêter sur l’affaire. Des vampires indésirables s’en mêlent, d’autres disparaissent, et tout le monde pense qu’Alexia est responsable. Mais que se trame -t-il réellement dans la bonne société londonienne ?

Le Protectorat de l’Ombrelle nous plonge dans l’univers fantastique du Londres du XIXème siècle, ou les êtres humains côtoient sans la moindre crainte vampires, loups-garous et fantômes. Cette joyeuse ménagerie a depuis des décennies trouvé un bon équilibre afin que chacun puisse vivre dans la courtoisie et la sérénité en respectant les règles de bienséance de l’époque. Alexia Tarabotti, notre protagoniste principal, est une vraie curiosité : comme si son statut de  vieille fille et ses formes généreuses ne suffisaient pas, elle est en plus a moitié Italienne et Paranaturelle. Contrairement aux loups-garous et aux vampires qui ont réussi leur transformation grâce à leur excès d’âmes, Alexia, elle, n’en a pas.

Cette particularité fait d’Alexia un personnage haut en couleur et très attachant. Son absence d’âme la fait penser et réagir différemment face à des situations qui bouleversent les sentiments. Alors que la plupart des personnes réagissent avec leurs émotions, Alexia fait constamment appelle à son cerveau et ses connaissances pour analyser une situation et interpréter ce qu’elle ressent. Ce comportement permet ainsi de vivre des moments très drôles et inédits.

La plume de Gail Carriger est elle-même tournée vers l’humour. L’histoire, rédigée à la troisième personne du singulier, est plaisante à lire et permet au lecteur d’entrer dans la tête de tous les personnages et de comprendre leurs pensées. La force de l’auteure est qu’elle parvient à adapter son écriture à la personnalité de ses personnages pour retranscrire à la perfection leurs ressentis et leurs émotions.

Sans Âme, le tome 1 de la saga, transporte le lecteur au cœur d’une enquête des plus complexes. Entrainée malgré elle dans ce tourbillon de disparitions surnaturelles inexpliquées, Alexia pourra compter sur Lord Macon, le sculptural Alpha écossais de la meute de Londres. Le duo évolue alors au même rythme que l’intrigue et les sentiments se mêlent à l’action prenante de l’histoire.

Publicités

Un commentaire sur « Le Protectorat de l’Ombrelle – Gail Carriger »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s