Coup de coeur, Fantastique

Les Messagers des Vents – Clélie Avit

Les-meagers-des-vents

Les Messagers des Vents écrit par Clélie Avit
Editions LE MASQUE
Roman Fantasy/Fantastique
Publié le 4 novembre 2015
480 pages

COUP DE COEUR



Ses cheveux bleus, son pendentif, il faut les cacher, Eriana le sait. Fuir, rester sur le qui-vive, l’arc à la main, c’est son quotidien. Le jour où elle croise la route de Setrian, jeune messager de la cité d’Ivoire, tout bascule. Eriana a été désignée par une prophétie, avec neuf autres jeunes filles. Les pouvoirs de l’une d’entre elles permettront de sauver Myria.
Le problème : Eriana n’a pas conscience de l’existence de ses pouvoirs. Elle ne connaît pas leur étendue, ignore comment les utiliser. Pourtant, il lui faudra apprendre les codes de Myria, déjouer les pièges, deviner le jeu de ses ennemis.

Le premier tome de la saga Les Messagers des Vents est un véritable coup de coeur. Je lis rarement de la Fantasy, qui est loin d’être mon genre de prédilection et pourtant, Clélie Avit a réussi à me transporter dans son univers. Je n’ai pas pu m’en extraire avant la fin de ce premier volet.

L’auteure plonge le lecteur dans un monde fantastique rempli de mages, de magie et de paysages plus époustouflants les uns que les autres. Sous sa plume, des cités majestueuses et démentielles prennent vie, des personnages s’animent et font appelle à leur énergie afin d’accomplir des prouesses extraordinaires. Les instants magiques qui peuplent le roman sont poétiques. Grâce à une écriture simple et fluide, ponctuée de descriptions précisent, il est très facile pour le lecteur d’imaginer l’environnement dans lequel les différents protagonistes évoluent et la façon d’utiliser leur don.

Au cœur de cet univers féerique, deux peuples s’opposent : les Friyiens, descendants directs des ancêtres aux pouvoirs magiques incommensurables et les Na-Friyiens, des humains lambdas. Alors que chacun vit de son côté du royaume, Eriana, elle, est une Friyienne perdue la Na-Friyie. Alors qu’elle recherche désespérément son passé et son identité, Eriana croise la route de Setrian, un Mage Friyien doté de pouvoirs magiques. A ses côtés, Eriana commence alors une quête périlleuse afin de sauver la Friyie mais également découvrir qui elle est réellement.

Je me suis rapidement attachée aux personnages d’Eriana et Setrian. Ces deux protagonistes possèdent un caractère affirmé et n’hésitent pas à se lancer à corps perdu dans l’inconnu pour sauver leur communauté et défendre leurs convictions. Entourés de personnages secondaires à la singularité plus ou moins travaillée, ils enchaîneront les péripéties qui permettent à l’histoire de maintenir le lecteur en haleine. Malgré un rythme soutenu, Clélie Avit prend le temps de poser le décor dans les premiers chapitres et laisse le lecteur s’approprier l’univers qu’elle a imaginé et en comprendre toutes les mécaniques. J’ai particulièrement apprécié l’immersion progressive dans la Friyie, amenée au début du roman, qui m’a permis de comprendre l’histoire dans toute sa globalité.

Pour résumé, le premier tome de la saga Les Messagers des Vents est un roman Fantasy parfaitement construit, composé d’un monde féérique et de personnages travaillés en profondeur. Je n’attends qu’une chose : retrouver Eriana et Setrian dans Sanctuaire, le tome 2, pour de nouvelles aventures.

Publicités

5 thoughts on “Les Messagers des Vents – Clélie Avit”

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s