Fantastique

Sanctuaires – Clélie Avit

Les Messagers des Vents Tome 2 : Sanctuaires écrit par Clélie Avit
Editions LE MASQUE
Roman Fantasy/Fantastique
Publié le 8 juin 2016
480 pages

NOTE : 18/20

Roman lu dans le cadre du Challenge des Séries et du Challenge Si j’étais un livre – Chronique garantie sans spoiler !

 

Depuis son périple en territoire des Terres, Ériana ne peut plus douter. Sous la précieuse protection de Setrian, elle seule peut déjouer la prophétie. Les espoirs de toute la communauté des Vents reposent sur eux. Mais le pouvoir du Velpa, terrible groupuscule cherchant à raviver une énergie destructrice, s’est étendu : la Cité des Eaux a été infiltrée. Alors que la survie d’Ériana dépend des artefacts, ces objets de mystère ne cessent de lui échapper. Les équipes se lancent à leur poursuite. Face à l’urgence, chacun fait ses choix. Mais les décisions sont douloureuses et les conséquences de plus en plus dangereuses.

Intitulé Sanctuaires, le second tome des Messagers des Vents a su me charmer et susciter mon intérêt tout comme le premier. Bien que l’émerveillement se soit quelque peu estompé, j’ai pris beaucoup de plaisir à suivre la suite des aventures d’Eriana, Setrian et leurs compagnons dans leur quête pour sauver le monde.

Avec ce second tome, Clélie Avit approfondi encore d’avantage l’univers qu’elle a créé en faisant voyager le lecteur à travers des royaumes inexplorés dans le premier volet. Les descriptions de chaque lieu sont toujours aussi riches et précises. J’ai été ravie de retrouver dans chaque nouveau territoire toute la féérie et la magie omniprésente dans le premier tome. L’imagination du lecteur est vivement suscitée chaque fois que les personnages explorent un nouveau royaume.

Outre l’univers fantastique toujours présent, Sanctuaires se différencie du premier volet par ses passages bien plus sombres. À la fin de ma lecture du tome 1, je m’étais dit que Les Messagers des Vents était une très bonne saga Fantasy, peut-être un petit peu trop jeunesse à mon goût. Avec Sanctuaires, Clélie Avit prouve qu’il s’agit en réalité d’une histoire bien plus profonde, aux enjeux importants. Dans ce second tome, l’auteure met en avant différents thèmes durs tels que la torture, le viol ou l’exploitation des enfants. Les systèmes politiques sont eux aussi pointés du doigt. Il est difficile de rester de marbre face à la lecture de certains passages.

Nos personnages aussi subissent un tournant important dans leur personnalité. Chacun d’entre eux fait face à des situations difficiles à surmonter que ce soit psychologiquement ou physiquement et chaque épreuve les transforme de manière radicale. Les personnages secondaires sont d’avantage mis en avant et l’on comprend toute leur utilité. Nos deux héros, Eriana et Setrian font également des choix difficiles et radicaux qui influencent directement leur relation. J’ai apprécié que cette dernière ne soit pas que linéaire. Au contraire, elle évolue en fonction des péripéties.

Seule petite ombre au tableau, certains passages qui m’ont paru trainer en longueur parfois. Clélie Avit alterne la narration d’un personnage à l’autre afin que le lecteur puisse comprendre et suivre l’histoire dans son intégralité. Bien que chaque élément soit crucial dans le déroulement des péripéties, mon intérêt s’est essoufflé à quelques reprises, surtout pendant la lecture des pages centrées sur des personnages secondaires.

En résumé, je suis toujours autant bluffée par l’imagination et la plume délicate et précise de Clélie Avit. L’auteure offre ici une saga à l’apparence poétique qui aborde des sujets difficiles. La magie est toujours omniprésente, élément clé de l’intrigue. Je n’ai qu’une hâte, connaitre la suite des aventures de nos héros !

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s