Shatter Me, Saison 2, Tome 1 : Restore Me – Tahereh Mafi

Mon passé me poursuit, comme deux mains invisibles qui me retiennent alors que je tente d’avancer vers la lumière.
Cela fait seize jours que Juliette Ferrars a tué le Commandant suprême d’Amérique du Nord et qu’elle a pris sa place à la tête du Rétablissement sur le continent. Seize jours qu’elle a assassiné le père de Warner. Juliette pensait qu’elle avait gagné. Elle a pris le contrôle du Secteur 45 et a désormais Warner à ses côtés. Mais elle reste la fille capable de tuer d’un simple toucher, et un tel pouvoir entre de si jeunes mains fait que le monde entier surveille ses moindres faits et gestes. Alors, lorsque Juliette lève le voile sur une partie du passé de Warner, que celui-ci aurait préféré oublier, elle perd son soutien le plus fidèle… Parviendront-ils encore à affronter ensemble les ténèbres qui les entourent, ou se laisseront-ils dévorer par celles qui les habitent ?
 

Attention, il s’agit du premier tome de la saison 2 de la saga Insaisissable de Tahereh Mafi. Cette chronique contient donc des spoilers.


« Les imbéciles sont hautement inflammables, mon cœur. Envoie-les tous rôtir en enfer.  » – Warner.

J’aime cette saga. J’ai bien du lire le troisième tome 4 ou 5 fois et je ne m’en lasse pas. Lorsque je l’avais terminé, j’étais réellement triste de quitter Juliette, Warner et tous les autres protagonistes mais je n’attendais pas de suite. La fin de cette trilogie me satisfaisait. Qu’elle ne fut pas ma joie de découvrir, des années plus tard, que Tahereh Mafi préparait une deuxième saison de Shatter Me (Insaisissable en français) ! L’attente fut longue avant la sortie de ce nouveau tome, mais elle en valait largement la peine.

L’histoire de Restore Me (Crois en moi pour le titre français) commence deux semaines après la fin des événements du troisième volet. J’ai apprécié que l’autrice reprenne son intrigue là où elle l’avait laissée. Un bon dans le temps m’aurait déstabilisée. Je pensais mettre quelques temps à me souvenir du dénouement final d’Ignite Me (Ne m’abandonne pas en français), mais finalement tout me revenait au fil des pages. J’ai pris un vrai plaisir à redécouvrir Juliette et Warner, leur complicité et leur complémentarité, mais également Kenji et tous les autres personnages secondaires qui rendent cette saga si addictive.

J’ai pu noter quelques évolutions, entre la saison 1 de l’histoire de Tahereh Mafi, composée des trois premier tomes, et la saison 2 qui débute avec ce quatrième volet. Juliette, l’héroïne, subit un changement radical entre le début et la fin de ce roman. Elle apparaît d’abord comme dans mes souvenirs des trois premiers tomes c’est-à-dire forte, mais peu sûre d’elle. Le doute et les questions la hantent. Heureusement, elle peut compter sur le soutien sans faille de Warner. Juliette et lui forment l’un des couples les plus aboutis qu’il m’ait été donné de rencontrer dans une dystopie. Si Juliette n’est pas toujours certaine de ses capacités, Warner quant à lui accorde à son âme sœur une confiance sans faille. Malheureusement leur duo sera mis à rude épreuve tout au long de ce nouveau tome et nos amoureux n’en sortiront pas indemnes.

Avec ce quatrième volet, on pénètre au cœur des machinations politiques et des enjeux diplomatiques qui régissent le monde mis en place par l’autrice. On en apprend d’avantage sur les modes de fonctionnements du Rétablissement et des différents Secteurs et de nouveaux protagonistes entrent en jeux, apportant un relief nouveau à l’intrigue et déterrant le passé et des secrets longtemps enfouis. Warner se dévoile également dans ce nouveau tome, notamment grâce à la double narration, qui alterne entre son point de vue et celui de Juliette. Etre dans la tête de Warner, connaître ses pensées, ses sentiments et ses craintes fut réellement une expérience. Alors que dans la première saison il apparaissait comme un personnage distant et inaccessible, il se met bien à présent plus à nu et s’humanise au contact de Juliette. J’ai apprécié chacun de leurs moments, véritable bouffées de tendresse au milieu de ces machinations politiques.

En ce qui concerne les personnages secondaires, j’ai retrouvé avec plaisir Kenji, le bout en train. Ses répliques cinglantes et ses joutes verbales avec Warner m’ont fait rire plus d’une fois. Dans un autre registre, Adam est complètement effacé, voire inexistant, mais je ne peux pas vraiment dire qu’il m’ait manqué. En revanche, l’introduction des enfants des Commandants Suprêmes des différents continents est réellement intéressante et replace l’histoire dans une dimension mondiale. Ces nouveaux personnages apportent leur lot de révélations, toutes plus inattendues les unes que les autres et je dois dire que la fin m’a laissée complètement désarçonnée. Tahereh Mafi prouve avec ce cliffhanger qu’elle a encore de nombreuses cordes à son arc et que le happy end de Juliette et Warner n’est pas encore pour tout de suite.

L’attente du prochain tome promet d’être difficile.

6 réflexions au sujet de « Shatter Me, Saison 2, Tome 1 : Restore Me – Tahereh Mafi »

  1. Je suis une très grande fan de la saga Insaisissable (de loin ma dystopie préférée), et comme toi j’ai été surprise lorsque j’ai appris qu’il y allait avoir une suite, mais j’avoue ne pas m’être jetée dessus car j’avais peur d’être déçue, après avoir tant adoré les 3 premiers tomes… Ta chronique me rassure et je me dis qu’il faut quand même que je me jette à l’eau, rien que pour retrouver ces personnages pour lesquels j’ai une grande affection ! 🙂

    Aimé par 1 personne

    • Merci pour ton commentaire ! C’est également ma dystopie préférée et je ne me suis pas non plus jetée sur ce quatrième tome à sa sortie. En fait, j’avais lu plusieurs avis divergents sur la toile et j’avais eu quelques appréhensions quand j’ai commencé ma lecture mais pour moi, ce tome a été à la hauteur de mes attentes ! J’ai hâte de connaitre ton avis quand tu l’auras lu 🙂

      Aimé par 1 personne

    • Avec les avis négatifs que j’avais pu lire sur internet avant de commencer ma lecture, j’avais été un peu refroidie et j’avais peur que ce quatrième tome gâche tous mes bons souvenirs de cette super dystopie. Mais en réalité, j’ai été conquise dès les premières pages, trop contente de retrouver les personnages 🙂

      Aimé par 1 personne

  2. Ping : TAG #1 – PKJ : Adieu 2018 ! |

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s